L’acquisition d’habiletés sociales est un enjeu d’importance majeure pour présenter un comportement approprié dans l’ensemble des environnements de l’enfant (se comporter de manière adaptée à l’école, à la maison, en sorties : restaurant, parc, cinéma …)

Le développement de ces compétences se doit d’être élaboré (notamment par le Projet Éducatif) de manière individualisée, car bien que certains traits soient communs aux enfants porteurs de TSA, chaque individu est unique et ne rencontrera pas les mêmes difficultés/facilités que ses pairs (ce qui est évident pour les uns ne le sera pas forcément pour d’autres ; et inversement certaines difficultés attendues peuvent être facilement contournées voire méconnues pour d’autres).

D’une manière générale, la compréhension des situations sociales s’avèrent plus difficiles chez les personnes qui ont un trouble envahissant du développement de par leur difficulté à établir un contact visuel et entrer en interaction (cf. section Attention conjointe et moments de partages) ; à reconnaître les expressions faciales, ainsi qu’à comprendre les sentiments et intentions des autres (ce que l’on regroupe sous le concept de Théories de l’esprit).

On peut catégoriser les habiletés sociales ainsi :

  • les habiletés de communication : il s’agit des habiletés à bien communiquer, en incluant la capacité à écouter (répondre à l’auditeur ; comprendre le tour de rôle ; maintenir l’attention dans une conversation)
  • les habiletés à s’affirmer : ce sont les comportements qui permettent d’exprimer ses besoins sans recourir à l’agressivité (exprimer clairement ses besoins ainsi que ses sentiments -positifs ou négatifs- ; accepter un refus ; demander une permission ; convaincre ; bien réagir aux taquineries ; supporter la défaite)
  • les habiletés personnelles : elles permettent d’évaluer une situation sociale, de choisir une habileté appropriée dans un contexte donné et de déterminer si l’habileté est efficace (reconnaître ses sentiments et comprendre ceux des autres ; composer avec le stress, l’anxiété ou la peur ; contrôler sa colère et composer avec celle des autres ; extérioriser l’affection ; démontrer de l’empathie face aux sentiments d’autrui)
  • les habiletés interpersonnelles : ce sont les comportements qui permettent de créer des liens, de se faire des amis (se présenter ; amorcer une conversation ; la conclure ; se joindre à un groupe ; jouer à un jeu ; partager ; suggérer une activité ; offrir de l’aide ; donner et recevoir des compliments ; présenter des excuses)
  • les habiletés utiles dans un contexte d’apprentissage : elles sont valorisées par les autres et associées à l’acceptation des pairs (écouter ; apprendre à demander ; dire merci ; apporter son propre matériel en classe par exemple ; suivre des directives ; compléter des tâches ; contribuer aux discussions ; poser une question ; ignorer les distractions ; faire des corrections ; choisir une activité à faire)
  • les habiletés sous-jacentes complémentaires : souvent indispensables au quotidien (comprendre la notion de temps ; connaître les métiers ; avoir des compétences de repérage spatial ; connaître les mesures ; la chronologie ; la relation causes / effets ; savoir répondre aux questions ouvertes, fermées ; …)

Pour chacun des points cités plus haut, nous vous proposons (pour les membres de la communauté Paré pour l’Autisme uniquement : inscription gratuite et rapide) des activités visant à développer ces habiletés.

  • Autisme et sexualité : en cours de construction

Participez à nous faire connaître