Dans cette section, nous vous proposons tout un protocole largement utilisé par les orthophonistes (la méthode Borel-Maisonny) permettant la production de phonèmes, syllabes et premiers mots, qu’il conviendra de développer pour favoriser la communication verbale.

Communication verbale par la méthode Borel-Maisonny

Bref historique et explications :

A l’origine, la méthode Borel-Maisonny est un ensemble de gestes ayant pour but de faciliter l’entrée dans le langage.
D’abord, utilisée auprès des enfants sourds, cette méthode est également reprise par des enseignants ordinaires qui sont en contact avec de jeunes enfants connaissant des difficultés d’expression.

La méthode Borel-Maisonny utilise le canal visuel. Il s’agit de gestes symboliques utilisés au cours de l’apprentissage de la lecture.
Il y a un geste par son et non par graphie.

Exemple : Il y a un geste pour le son O . Le même geste vaut pour les différentes graphies au, eau, os, ot, aut, aud, aux, ault, eaux.

Ces gestes permettent de fixer rapidement la mémoire des formes graphiques et l’abstraction qui doit en être faite relativement au son.
Ils ne peuvent par conséquent être dissociés de l’apprentissage de la lecture. 
L’apprentissage de la lecture se fait en plusieurs étapes. 

Avant de découvrir le phonème puis par la suite son graphème, il convient de faire prendre conscience à l’enfant de ce qu’est un son et d’où il vient. 
Pour cela, un premier travail de gymnastique phonatoire est essentiel à tout approche de l’apprentissage de la lecture : on apprend à respirer et à maîtriser sa respiration (on fait expulser l’air des poumons en l’économisant…). Puis, on commence le travail phonatoire proprement dit en travaillant sur les caractères phonatoires de chaque phonèmes : vibrations glottales ou non, vibrations orales ou nasales, position de la langue…

La conscience de la position articulatoire est pour Suzanne Borel-Maisonny une condition sine qua non à l’émission d’un phonème.
Le geste associé au phonème permet de créer un conditionnement à l’identification de la lettre écrite et de l’articulation correspondante qui doit être d’une solidité parfaite.

Le geste permet aussi de travailler la tension, l’intensité et la durée du phonème.

Le geste, en outre, est très utile chez les enfants présentant des troubles de mémorisation.
Le phonème n’est plus un élément sonore isolé. 
Il a, en plus, une image visuelle qui facilitera à la fois la mémorisation mais aussi par la suite la relation phonème-graphème.
Il est à noter que ces gestes disparaissent d’eux-mêmes dès que l’enfant a acquis les automatismes lui permettant de fixer phonème et graphème donc de déchiffrer.

La méthode Borel-Maisonny est une aide au déchiffrage. Pour que l’acte lire soit complet, il convient de travailler en parallèle sur le sens.

Maîtriser la gymnastique phonatoire :

La gymnastique phonatoire est un travail préliminaire au travail phonatoire à proprement parler.

Il doit être réalisé dans le meilleur des cas, par un(e) orthophoniste pratiquant la méthode Borel-Maisonny.

Ici, vous apprendrez à développer la production sonore de l’enfant pour une communication verbale en vous servant de cette méthode, mais attention ; les outils et stratégies présentés ci-après n’ont pas la prétention de remplacer ou de se substituer au travail d’un(e) orthophoniste compétent (nous vous conseillons donc vivement de ne pas vous passer de séances réalisées par un(e) professionnel(le)).

Initiation au travail phonatoire :

L’objectif est d’apprendre à l’enfant à associer un geste à une production sonore pour une future communication verbale ; il convient donc de lui demander d’imiter le geste souhaité (par exemple avancer la main ouverte, comme pour montrer le 5 avec les doigts) avant même de suggérer toute production orale.

Nous allons donc ici nous appuyer sur les compétences précédemment travaillées (et normalement acquises à ce stade, si ce n’est pas le cas, revenez-y (activités d’imitations), ne brûlons pas d’étapes) , pour réutiliser la consigne Fais comme moi …

Le geste du a :

communication verbale Borel-Maisonny
Geste Borel-Maisonny du son [a] de avion

Ouvrir la main comme pour montrer le chiffre 5 avec les doigts, au niveau de la poitrine, puis tendre le bras vers l’avant en conserver la main ouverte.

Passer à la suite lorsque validé (sans oublier de renforcer les productions positives).

Maintenant, l’objectif est d’obtenir de lui une vocalise, et plus précisément une production sonore sur le son a ; on annoncera donc la consigne suivante : 

Ouvre grand la bouche et fais le même son que moi … aaaaaaaaaa … comme dans AVION, ANANAS, ARBRE …etc, tu essaies ?

Si vous constatez que l’enfant manque de réactivité à votre demande, consigne, vous pouvez (si son profil sensoriel vous le permet) prendre sa main pour la poser sur votre gorge pendant que vous produisez le son a (l’idée est de lui faire ressentir la vibration créée, pour lui suggérer d’en faire autant et ainsi imiter votre début de communication verbale), puis poser sa main sur sa gorge de la même manière en proposant à nouveau la consigne (à toi, tu ouvres la bouche et tu dois faire …aaaaaaaa…)

Vous pouvez varier les suggestions en posant plutôt votre main sur sa gorge ; alterner entre votre gorge et la sienne …

Au cours de ses réussites ; profitez-en pour intégrer ses nouveaux apprentissages à ses demandes (via le carnet de demandes) : par exemple : si sa demande se porte sur du chocolat => je veux du chocolat ; profitez-en pour lui signifier que dans chocolat on entend le a ; et incitez-le dans la lancée à produire le son a.

La communication doit favoriser d’une manière générale la production orale / verbale.

Le geste du o :

Geste Borel-Maisonny du son [o] de orange

Pour faire le geste du o ; tu dois faire un rond avec tes doigts.

C’est le o de bateau ; vélo ; orange

Comme précédemment ; si vous constatez que l’enfant manque de réactivité à votre demande, consigne, vous pouvez (si son profil sensoriel vous le permet) prendre sa main pour la poser sur votre gorge pendant que vous produisez le son a (l’idée est de lui faire ressentir la vibration créée, pour lui suggérer d’en faire autant), puis poser sa main sur sa gorge de la même manière en proposant à nouveau la consigne (à toi, tu ouvres la bouche et tu dois faire …oooooooo…)

Vous pouvez varier les suggestions en posant plutôt votre main sur sa gorge ; alterner entre votre gorge et la sienne …

Au cours de ses réussites ; profitez-en pour intégrer ses nouveaux apprentissages à ses demandes (via le carnet de demandes) : par exemple : si sa demande se porte sur du chocolat => je veux du chocolat ; profitez-en pour lui signifier que dans chocolat on entend le o ; et incitez-le dans la lancée à produire le son o

La communication doit favoriser d’une manière générale la production orale / verbale.

Le geste du i :

Geste Borel-Maisonny du son [i] de igloo

Pour faire le geste du i tu dois pointer ton doigt en l’air : on pointe l’index (celui-là : lui montrer) vers le ciel, et on ferme les autres doigts.

On va maintenant faire sortir le son du i ; c’est le i de igloo, de riz, iguane, nid …

Au cours de ses réussites ; profitez-en pour intégrer ses nouveaux apprentissages à ses demandes (via le carnet de demandes) : par exemple : si sa demande se porte sur un biscuit => je veux un biscuit ; profitez-en pour lui signifier que dans biscuit on entend le i ; et incitez-le dans la lancée à produire le son i

La communication doit favoriser d’une manière générale la production orale / verbale.

Le geste du e :

Geste Borel-Maisonny du son [ə] de Europe

Pour faire le geste du e : tu dois tendre ta main comme ça (faire la démonstration), comme si tu attendais que je te donne quelque chose.

On va maintenant faire sortir le son du e ; c’est le e de bleu, deux ou renard par exemple.

Au cours de ses réussites ; profitez-en pour intégrer ses nouveaux apprentissages à ses demandes (via le carnet de demandes) : par exemple : lors de ses demandes, profitez-en pour lui signifier que dans je veux … on entend le son e : incitez-le à produire le son e

La communication doit favoriser d’une manière générale la production orale / verbale.

Le geste du u :

Geste Borel-Maisonny du son [u] de Utile

Regarde comment ça s’écrit le u c’est comme ça (lui montrer ou lui écrire la lettre) ; et tu vois c’est comme deux doigts en l’air.

Pour faire le geste du son u ; on met deux doigts en l’air : l’index et le majeur (lui montrer avec vos doigts avec qu’avec les siens).

Le son u on l’entend dans des mots comme usine, lune, pull …

Au cours de ses réussites ; profitez-en pour intégrer ses nouveaux apprentissages à ses demandes (via le carnet de demandes) : par exemple : si sa demande se porte sur des bulles => je veux faire des bulles ; profitez-en pour lui signifier que dans bulles on entend le u ; et incitez-le dans la lancée à produire le son u

La communication doit favoriser d’une manière générale la production orale / verbale.

Le geste du é :

Geste Borel-Maisonny du son [e] de été

Tu dois comme dans la lettre mettre l’accent à côté (lui montrer, écrire, la lettre é) ; nous on va faire l’accent avec notre main comme si le soleil nous gênait et qu’on voulait se protéger les yeux. Fais comme moi (produire le geste)

On entend le son é dans des mots comme éponge, vélo, maison … tu peux essayer de faire sortir le son é ?

Au cours de ses réussites ; profitez-en pour intégrer ses nouveaux apprentissages à ses demandes (via le carnet de demandes) : par exemple : si sa demande se porte sur du raisin => je veux faire du raisin ; profitez-en pour lui signifier que dans raisin on entend le é ; et incitez-le dans la lancée à produire le son é

La communication doit favoriser d’une manière générale la production orale / verbale.

Le geste du è :

Geste Borel-Maisonny du son [ε] de espoir

Pour faire le geste du son è : tu dois poser ta main ouverte sur ton crâne, sur ta tête ; comme sur la lettre è (lui montrer, lui écrire), on met l’accent en arrière.

On entend ce son è dans des mots comme guêpe, terre, peigne … tu peux essayer de faire sortir le son è ?

Au cours de ses réussites ; profitez-en pour intégrer ses nouveaux apprentissages à ses demandes (via le carnet de demandes) : par exemple : si sa demande se porte sur des fraises => je veux faire des fraises; profitez-en pour lui signifier que dans fraises on entend le è ; et incitez-le dans la lancée à produire le son è

La communication doit favoriser d’une manière générale la production orale / verbale.

Premier bilan :

A ce stade, l’enfant est censé maîtriser la production sonore de l’ensemble des sons des voyelles (de manière isolée) ; si ce n’est pas le cas revenez aux exercices précédents pour ne rien précipiter (exception faite pour les cas où l’enfant présente des troubles de type DYS : dysphasie, dyspraxie notamment ; un bilan orthophonique pourra vous en apprendre plus).

Vous devriez donc pouvoir attendre de lui une production sur la grande majorité des mots qui composent notre langue (une participation minime certes, mais qui peut être récurrente et le rendre acteur de son processus de communication verbale).

Néanmoins, cette production sonore est très limitée (seulement voyelles) et nous allons commencer à composer des syllabes constituées de consonne(s) + voyelle

Pour démarrer ce travail ; nous nous consacrerons aux consonnes nasales M et N dans un premier temps seulement : elles présentent l’avantage de pouvoir être « amorcées » par l’intervenant d’une part, ainsi que l’avantage de pouvoir être ressenties concrètement.

En effet, vous avez la possibilité (pour peu que l’enfant l’accepte ; à travailler au besoin) de poser sa main sur votre pomme d’Adam pendant que vous produisez le son (afin de lui faire ressentir la vibration de votre action), voire sa propre main sur sa pomme d’Adam.

De plus, vous pouvez prolonger, maintenir la production du son pendant de longues secondes, ce qui vous permettra de lui suggérer de vous imiter pendant votre production sonore (et ainsi amorcer le travail de réalisations sonores).

Puisque vous devenez routinier à la pratique d’un travail orthophonique ; vous devez commencer à apprendre à utiliser l’alphabet phonétique international (pas d’inquiétude ; vous serez guidé et apprendrez chaque son en temps et en heure) : commençons par le [m] (se lit mmmm) de maison et le [n] (se lit nnnnn) de nez (consonnes nasales).

Cliquez ci-dessous pour la suite (espace Premium uniquement) :

Membres PREMIUM :

En vous connectant à votre espace PREMIUM, vous bénéficiez :

  • de l’ensemble des activités avec fiches de cotations (consonnes nasales / fricatives / … / bilans / initiation à l’alphabet) parmi 2000 fichiers au format PDF environ
  • des stratégies psycho-éducatives commentées
  • d’une fiche bilan vous permettant de faire le point de manière cadrée et structurée sur l’ensemble du travail ciblé
  • de notre schéma pour évaluer la pertinence d’un objectif
  • de notre formulaire d’analyse d’éventuel comportement inapproprié
  • de notre schéma de résolution d’un comportement problématique
  • d’une assistance Guidance personnalisée (notre équipe répond de manière personnalisée à l’ensemble de vos questions concernant le sujet)
  • du nouveau contenu quasi-quotidiennement
  • l’accès à une large communauté dédiée à l’Autisme pour l’ensemble de vos questions / interrogations / demandes (droit ; loisirs ; sorties ; sports…)

Participez à nous faire connaître