L’hygiène alimentaire :

Connaître les bases du métabolisme humain

On peut comparer le corps humain à une machine très complexe ; et comme toute machine, notre corps aura besoin d’énergie pour fonctionner (combustibles fossiles type essence pour les véhicules thermiques / aliments entre autres pour les humains). L’ensemble de ces transformations chimiques et biologiques constituent ce que l’on nomme le métabolisme.

Il aura également besoin d’une hydratation de qualité (riche en micronutriments : voir notre chapitre sur les vitamines)

métabolisme hydratation
Hydratation (en qualité dégradée pour la version publique)
cliquez ici pour télécharger (en qualité Premium)

Les aliments que le corps va ingérer et digérer vont pouvoir créer des réactions chimiques et mécaniques, qui nous permettront d’activer notre machine et veiller à ce qu’elle ne connaisse pas de problème majeur.

Notre corps aura donc besoin d’une certaine quantité minimale d’énergie pour maintenir son fonctionnement et survivre (c’est ce que l’on appelle le métabolisme basal) / mais si nous souhaitons lui en demander un peu plus (comme par exemple utiliser nos muscles pour nous déplacer), il nous faudra lui procurer une plus grande quantité d’énergie (c’est le métabolisme actif).

Cette énergie s’exprime en Joules (en chevaux pour les voitures ; en watts pour certains appareils …) et sera amenée par la quantité de calories qu’on lui fournira en nous alimentant.

La quantité nécessaire sera variable en fonction de l’âge, du sexe, de la taille et du type d’activité physique que l’on réalise (de sédentaire à sportif).

Pour donner un ordre d’idée, il est communément admis de statuer sur une quantité (variable donc) de 2000 Kcal par jour pour un individu.

Si vous souhaitez en savoir plus et approfondir le sujet ; nous vous renvoyons à nos fiches de la section Hygiène alimentaire

Pour atteindre cet objectif ciblé de 2000 Kcal (fictif car un exemple de moyenne) ; il ne suffira pas d’ingérer n’importe quel type d’aliments, pour peu qu’ils participent à l’atteinte de ces fameux 2000 Kcal.

Autrement dit : tous les aliments ne se valent pas !

Certains aliments seront utiles à la plasticité et élasticité de la peau par exemple, d’autres à la construction de tissus (musculaires entre autres), d’autres encore à la création d’un stock de graisse.

On peut distinguer 3 catégories d’aliments : les glucides / les lipides / les protéines

Participez à nous faire connaître