Les soustractions de 3 nombres :

Il s’agit ici des mêmes enjeux qu’abordés précédemment, avec cette fois encore un intérêt à développer la mémoire de travail.

Pour rappel :

Avant 6 à 7 ans dans un développement dit “neurotypique”, les enfants présentent une mémoire de travail immature et insuffisante pour leur permettre de retenir ce qu’ils ont en tête (la plupart du temps lorsqu’un enfant cherche par tous les moyens à vous interrompre pour vous raconter quelque chose, c’est principalement parce-que sa faible mémoire de travail ne lui permet pas de conserver longtemps l’information en tête : pas par impolitesse -ou en tout cas pas uniquement/systématiquement). C’est autour de cet âge là que les lobes frontaux et pariétaux augmentent leur activité ainsi que le développement de la gaine de myéline autour des neurones, rendant possible la connexion entre ces 2 lobes. (domaines de la neuropédagogie et neuroéducation)

Retour à ce qui nous concerne :

Notre rôle psycho-éducatif consiste donc en ce chapitre à faciliter le développement du raisonnement attendu ; et une fois de plus, nous utiliserons les supports visuels comme facilitateurs de ces nouveaux apprentissages.

Je vous propose donc les activités suivantes :

Maintenant, nous allons nous passer des supports visuels pour réaliser nos opérations à 3 nombres (en conservant cette stratégie de résolution) :

Puis nous allons nous passer de toute aide :

N’hésitez pas à reproduire ce type d’exercices

Ces nouvelles compétences nous permettent donc maintenant de travailler les exercices de compléments à un niveau supérieur :

Participez à nous faire connaître