Travail :

Construire son parcours pro via la MDPH :

A connaître dans un premier temps :

  • Pour rappel :

Les maisons départementales des personnes handicapées (MDPH) accompagnent au quotidien les personnes handicapées dans tous les domaines de leur vie, quels que soient leur âge et leur situation. Une MDPH a une mission d’accueil, d’information, d’accompagnement et de conseil des personnes handicapées et de leur famille, ainsi que de sensibilisation des citoyens au handicap.

=> lectures utiles, à télécharger :

MDPH-tout-savoir-facile-à-lire-et-à-comprendre.pdf

Comment faire sa demande MDPH – facile à lire et à comprendre.pdf

Courrier de notification MDPH – facile à lire et à comprendre.pdf

Etude de la demande MDPH – facile à lire et à comprendre.pdf

“La reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH) permet à la personne concernée de bénéficier de mesures favorisant l’insertion professionnelle des personnes handicapées. La RQTH est attribuée pour une durée d’un à dix ans. Elle peut également être attribuée sans limitation de durée dans certaines situations.”

Les démarches (source monparcourshandicap.gouv.fr)

Pour obtenir une RQTH, vous devez remplir, dater et signer le formulaire unique de « Demande à la MDPH »

Le formulaire unique de « Demande à la MDPH » doit être complété par : 

  • un certificat médical à joindre au formulaire unique de « Demande à la MDPH ». Ce certificat, de moins de six mois, doit être rempli, daté et signé par votre médecin traitant ou spécialiste, et comprendre le cas échéant les volets spécifiques concernant les atteintes auditives et visuelles ; 
  • une photocopie recto verso de votre pièce d’identité et le cas échéant celle de votre représentant légal  ;
  • un justificatif de domicile (pour les enfants, joindre le justificatif de domicile du représentant légal ; pour les personnes hébergées par un tiers, joindre le justificatif de domicile et l’attestation sur l’honneur de l’hébergeant) ; 
  • une attestation de jugement en protection juridique pour les personnes concernées.  

Le « projet de vie » n’est pas une pièce obligatoire du dossier de demande à la MDPH, mais il est très utile à l’évaluation de votre demande, car il permet de comprendre vos besoins et vos attentes. Vous pouvez l’écrire sur papier libre ou dans la partie dédiée du formulaire « Demande à la MDPH ». Sur demande, l’équipe de la MDPH peut vous aider à le rédiger. 

En complément de ces documents nécessaires pour la recevabilité du dossier, il est utile de transmettre :

  • la photocopie de l’intégralité du livret de famille (pour une première demande) ; le cas échéant, la photocopie de toute décision officielle relative à l’exercice de l’autorité parentale (jugement, PACS) ;
  • tout document utile à l’évaluation de votre dossier (bilan médico-social, compte rendu d’hospitalisation, justificatif de pension d’invalidité de 3e catégorie de la Sécurité sociale…).  

Le dossier complet (« Demande à la MDPH », accompagné du certificat médical et des pièces justificatives) doit ensuite être déposé ou envoyé par courrier à la Maison départementale des personnes handicapées de votre lieu de résidence principale (résidence de plus de trois mois, hors accueil en établissement médico-social) appelé aussi « domicile de secours ». Si la MDPH du lieu de résidence n’est pas celle de votre domicile de secours, elle transmet le dossier à la MDPH compétente et vous en informe. 

L’évaluation de la demande de RQTH est effectuée par l’équipe pluridisciplinaire de la MDPH qui fait des préconisations dans un plan personnalisé de compensation (PPC) qui est ensuite transmis à la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH). 

Une visite médicale peut être demandée avant qu’une décision soit prise. Le délai de réponse peut varier d’un département à l’autre.

=> lectures utiles, à télécharger :

RQTH – facile à lire et à comprendre.pdf

Travailler en milieu ordinaire ou protégé – facile à lire et à comprendre.pdf

Cerfa_15695 & Cerfa_15692 + notice

Le stage de pré-orientation : (source service-public.fr)

Le centre de pré-orientation contribue à l’orientation professionnelle des personnes en situation de handicap qui rencontrent des difficultés d’insertion dans le milieu du travail. Il propose des stages pour affiner un projet professionnel et faciliter l’insertion professionnelle. Le centre accueille des personnes qui ont obtenu la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH).

Le centre de pré-orientation étudie avec la personne en situation de handicap une orientation professionnelle adaptée en tenant compte de son état de santé.

Pendant cette période, la personne en situation de handicap a le statut de stagiaire.

Au cours du stage, elle bénéficie d’un accompagnement individualisé assuré par un formateur référent. Ce formateur peut proposer des mises en situation au sein d’ateliers professionnels afin d’évaluer les capacités de la personne en situation de handicap au regard du projet professionnel envisagé.

La demande d’admission dans un centre de pré-orientation doit être faite par courrier, de préférence en recommandé avec accusé réception.

Cette demande doit être envoyée à la maison départementale des personnes handicapées (MDPH) du département de son lieu de résidence.

Le stage dure au maximum 12 semaines.

Le stage est financé par l’État.

La personne en situation de handicap doit uniquement régler :

  • ses frais de repas
  • et ses frais de transport pour se rendre au centre.

À l’issue du stage, le centre de pré-orientation adresse un bilan professionnel et médical à la CDAPH, ainsi qu’à la personne qui a suivi le stage.

Selon les résultats, cette dernière peut se voir proposer :

L’emploi accompagné : (source CNSA)

Depuis le déploiement des dispositifs d’emploi accompagné début 2018, les personnes en situation de handicap peuvent bénéficier d’un accompagnement par un dispositif d’emploi accompagné. Sa spécificité réside dans la combinaison d’un accompagnement médico-social et d’un accompagnement à l’insertion professionnelle des travailleurs handicapés. Cet accompagnement au long cours débute en amont de la recherche d’emploi et se poursuit après la prise de poste. L’accompagnement est réalisé par un conseiller en emploi accompagné ou job coach.

L’objectif de l’emploi accompagné est de permettre aux personnes handicapées d’accéder et de se maintenir dans l’emploi par la sécurisation de leur parcours professionnel en milieu ordinaire de travail. Cet accompagnement sur le long terme concerne le travailleur handicapé, mais également son employeur. Le dispositif d’emploi accompagné intervient ainsi pour :

  • l’évaluation de la situation du travailleur handicapé ;
  • la détermination du projet professionnel et l’aide à sa réalisation ;
  • l’assistance du bénéficiaire dans sa recherche d’emploi ;
  • l’accompagnement dans l’emploi en fonction des besoins et des évolutions du projet de vie de la personne et, le cas échéant, de son handicap.

Les 3 orientations professionnelles qui sont de la compétence des CDAPH peuvent être déclinées ainsi :

  • orientation centre de rééducation professionnelle (CRP), centre de pré-orientation (CPO), unité d’évaluation, de ré-entraînement et d’orientation socioprofessionnelle (UEROS) ;
  • orientation ESAT et orientation ESAT avec emploi accompagné ;
  • orientation marché du travail et orientation marché du travail avec emploi accompagné

Le nouveau formulaire de demande comprend une case dans la partie «  demandes relatives au travail, à l’emploi et à la formation » pour solliciter un accompagnement par un dispositif d’emploi accompagné.

Un guide pratique de l’emploi accompagné a été réalisé au sein d’un groupe de travail national rassemblant la Direction générale de la cohésion sociale (DGCS), la Délégation générale à l’emploi et à la formation professionnelle (DGEFP), la CNSA, le FIPHFP, l’AGEFIPH, le Collectif France emploi accompagné (CFEA), des représentants de Cap Emploi, Pôle Emploi, des ARS et des DIRECCTE ainsi que des MDPH.

Il précise le cadre général du dispositif d’emploi accompagné et retrace l’ensemble des réponses apportées aux acteurs dans le cadre de l’accompagnement du déploiement. L’ensemble des références juridiques peut être consulté en annexe de ce guide. Au-delà de ce corpus de textes, le guide comprend différents outils pratiques (questions/réponses, modèle de convention de gestion).

=> lecture utile, à télécharger :

Emploi-accompagné-facile-à-lire.pdf

Participez à nous faire connaître